top of page

RELAXE POUR FRANÇOIS BAYROU DANS L'AFFAIRE DES ASSISTANTS PARLEMENTAIRES EUROPÉENS DU MODEM



Le tribunal correctionnel de Paris a prononcé la relaxe "au bénéfice du doute" de François Bayrou dans l'affaire des assistants parlementaires du MoDem. Le leader centriste avait comparu avec dix cadres et élus centristes pour complicité de détournements de fonds publics européens. Le parquet avait requis 30 mois de prison avec sursis, 70 000 euros d'amende et trois ans d'inéligibilité avec sursis contre Bayrou. Deux autres prévenus ont également été relaxés, tandis que huit autres, dont l'ancien garde des Sceaux Michel Mercier, ont été condamnés. L'UDF et le MoDem en tant que personnes morales ont été condamnés à des amendes. Cette décision a des enjeux politiques importants, notamment pour l'influence de Bayrou au sein du gouvernement, et d'autres partis français, tels que la France insoumise et le Rassemblement national, font face à des accusations similaires.

Comments

Couldn’t Load Comments
It looks like there was a technical problem. Try reconnecting or refreshing the page.
bottom of page