top of page

La Cour de cassation annule la peine d’inéligibilité de Valérie Bozzi


Le 5 juin 2024, la Cour de cassation a annulé l'arrêt de la cour d'appel de Bastia, qui avait condamné Valérie Bozzi, maire de Grosseto-Prugna, à trois ans d’inéligibilité, une amende de 5 000 euros et quatre mois de prison avec sursis pour prise illégale d’intérêt. L'affaire, qui concerne des votes et signatures en faveur de la société présidée par son compagnon, sera réexaminée par la cour d’Aix-en-Provence. Valérie Bozzi a toujours nié tout intérêt financier personnel dans cette affaire.

Comments


bottom of page