top of page

Dopé par les températures élevées, le charançon en recrudescence à Ajaccio



Ajaccio - Aiacciu


Le bilan de la campagne de piégeage 2022 montre qu'après une légère baisse, la population de charançons a connu une hausse significative. En cause : des "conditions climatiques particulièrement favorables" à son développement. 

La cité impériale n'est pas près de gagner sa bataille contre ce nuisible couleur citrouille qui raffole de ses palmiers. Si l'on en croit le bilan de la campagne 2022 de piégeage du charançon rouge, présentée en conseil municipal vendredi dernier, c'est même plutôt l'inverse. "Au total, les pièges ont permis de capturer 7 403 charançons sur l'année 2022", soit une hausse de 55 % par rapport à 2021 et de 16 % par rapport à 2020, "date à laquelle le même nombre de pièges avait été installé", indique dans son rapport la Fredon Corse. Cet organisme à vocation sanitaire (OVS) végétal, reconnu par le ministère de l'Agriculture, est chargé par la mairie du suivi de la population de nuisibles dans la ville.


Comment expliquer cette recrudescence ? Les spécialistes pointent le rôle du réchauffement climatique et l'élévation des températures relevées à Ajaccio. "L'hiver 2022 a une fois de plus été relativement doux avec des températures au-dessus des normales observées entre 1988 et 2010. Après un été caniculaire, le mois d'octobre 2022 est également le plus chaud jamais enregistré. Il s'agit donc d'une année assez marquante qui vient confirmer une tendance au réchauffement climatique avec de nouveaux records de chaleur". Plus spécifiquement, l'exceptionnelle douceur du printemps 2022 a sans doute favorisé sa prolifération. "Le mois de mai 2022 a comptabilisé 586 heures à une température de plus de 15 °C contre 474 en mai 2021. Cet écart de plus de 100 jours pourrait expliquer le développement plus rapide du [charançon] à cette période", estiment les spécialistes.


Lire la suite chez nos confères de Corse Matin

bottom of page