top of page

AUTONOMIE CORSE : PREMIER ACCORD ENTRE DARMANIN ET LES ÉLUS



Dans la nuit du lundi 11 au 12 mars, les représentants corses et le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, ont conclu un accord historique accordant un pouvoir normatif à l'Assemblée de Corse. Un récit des tractations intenses qui ont marqué cette journée prolongée jusqu'aux premières heures du matin.


L'atmosphère était tendue alors que la délégation corse, dirigée par Gilles Simeoni, se retrouvait avec le ministre de l'Intérieur pour négocier les termes de cet accord. Les discussions se sont appuyées sur une proposition initiale du gouvernement, débattue lors d'une réunion précédente le 26 février.


Les enjeux étaient clairs : trouver un compromis acceptable pour toutes les parties ou risquer l'échec des négociations, mettant ainsi fin à deux années de processus pour une plus grande autonomie de l'île.


Malgré des désaccords notables, notamment sur l'octroi d'un pouvoir législatif direct, les participants ont persisté dans leur volonté de trouver un terrain d'entente. Des rumeurs d'agacement du gouvernement et des ajustements de dernière minute au texte ont ajouté à la tension.


Après plusieurs heures de délibération, un accord a finalement été trouvé, même s'il n'a pas obtenu un soutien unanime. Gérald Darmanin a souligné l'importance de ce consensus large, marquant ainsi la fin du processus de négociation de Beauvau.


Le texte issu de ces discussions sera débattu lors de la prochaine session de l'Assemblée de Corse, officialisant ainsi une nouvelle ère pour l'autonomie de l'île.

Commenti


bottom of page